Si nous parlions de nous

Parce que vous nous avez fait confiance,

… et pour certains d’entre vous, depuis plus de trente ans, nous prenons quelques lignes pour faire le point.

Nous avons vieilli ensemble. Nous ne nous sommes pas trompés de combat ; dans le dernier VLC, Jean-Baptiste de Foucauld raconte les avancées réelles permises seulement parce que des chômeurs se sont organisés et ont su se faire entendre de la société civile et des décideurs. Ce qui a dû fatiguer les décideurs puisqu’ils n’ont jamais considéré légitime l’organisation autonome des chômeurs ; au-delà de toutes les raisons avancées pour justifier ce déni de démocratie, il y a le fait que les chômeurs et les précaires dérangent, interrogent, contestent le style de vie du plus grand monde. En 1984, nous avons permis (un peu seuls) cette parole collective des chômeurs par un financement bien réel et par le fait de parler d’eux, de leur malheur, de leurs projets. En même temps, le CCSC était porté par ce soutien ; la solidarité longue de nombre de congrégations religieuses ne peut être oubliée. Lire

Cet article a été publié dans Actualité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s